Branches 21

Branche 21
Branche 23
Branche 26

 

Les assurances épargne (branche 21) sont des assurances vie offrant à tout moment une protection du capital (hors frais et taxes). Le rendement est composé d’un taux garanti et d’une participation bénéficiaire (ou bonus) facultative et variable d’une année à l’autre. Le taux garanti s’applique à chaque versement pour une durée déterminée (généralement 8 ans et un mois). Il varie entre 0 % (protection du capital) et 3,75% (le taux maximum légal actuellement en vigueur). L’octroi de la participation bénéficiaire peut être soumis à conditions.

Vous déterminez vous-même la durée de votre placement et le montant que vous souhaitez investir (un minimum peut toutefois être exigé). Vous pouvez opter pour un versement unique ou pour des versements périodiques, programmés ou non. Chaque nouveau versement sera soumis à des frais d’entrée (réduits chez VDV Conseil) ainsi qu’à la taxe de 2% d’application au 01/01/2013. Vous pouvez aussi décider d’effectuer des retraits, partiels ou totaux, quand vous le souhaitez. Des frais de sortie pourront toutefois vous être comptés (en général les premières années du contrat) et certains assureurs se réservent aussi la possibilité de réclamer une indemnité supplémentaire de sortie lors de circonstances particulières. Quelques assureurs réclament enfin des frais de gestion chaque année. Pour de plus amples renseignements concernant les frais, nous vous invitons à consulter la fiche d’information financière des produits (disponibles sur ce site).

Vous ne paierez pas de précompte mobilier si la durée de votre placement, au moment du retrait, excède huit ans ou si vous avez souscrit conjointement à une assurance décès garantissant 130% de votre capital. Dans les autres cas, les revenus de votre placement seront soumis à un précompte mobilier (actuellement 30%). Est considéré comme revenu le montant des intérêts qui est le résultat de la capitalisation des versements à un taux d’intérêt de 4,75%.

Le capital est versé au bénéficiaire désigné en cas de vie au terme du contrat.
En cas de décès avant le terme du contrat, le capital est versé au bénéficiaire désigné.

Quand opter pour une assurance épargne ?

Assurances épargne et comptes d’épargne sont souvent mis en concurrence. En fait, ils sont plutôt complémentaires. Le compte d’épargne est souple. Vous pouvez retirer votre argent à tout moment, sans frais ! Mais il offre, en contrepartie, un rendement limité. L’assurance épargne est moins souple, notamment à cause des frais et taxes qui pèsent sur le rendement les premières années. Mais à long terme, elle offre un supplément de rendement appréciable par rapport aux comptes d’épargne.

Concrètement, le compte d’épargne convient particulièrement pour l’épargne de précaution, que vous souhaitez conserver à portée de main ou si votre horizon de placement ne dépasse pas quelques années. Si vous disposez par contre de nombreuses années devant vous (au moins 5 à 8 ans), et que vous êtes à la recherche d’un placement sans risque, il vaudra mieux opter pour une assurance épargne.

Quelle assurance épargne ?

On distingue habituellement deux types d’assurances épargne. Il y a d’abord celles qui offrent un taux minimum garanti (en général, entre 0,01 et 1,00 % actuellement). Ces assurances intéresseront les épargnants qui souhaitent avoir la certitude de recevoir chaque année un petit quelque chose. Dans l’autre groupe, on retrouve les assurances offrant seulement la protection du capital. On dit que ces assurances offrent un taux garanti de 0%. Le rendement dépend dont entièrement de la participation bénéficiaire qui sera octroyée. Si elle est nulle, vous ne recevrez donc rien. On ne peut exclure ce scénario l’une ou l’autre année, mais moyennant ce risque, vous pouvez espérer en compensation un rendement plus élevé à long terme.